Boston Dynamics montre les progrès de ses robots dans une vidéo où plusieurs de ses modèles dansent, un moyen idéal de clôturer avec le sourire une année éprouvante

Flux général Developpez Boston Dynamics montre les progrès de ses robots dans une vidéo où plusieurs de ses modèles dansent, un moyen idéal de clôturer avec le sourire une année éprouvante

Boston Dynamics a vu le jour en 1992 en tant que spin-off du Massachusetts Institute of Technology par Marc Raibert, l’actuel président du MIT. Elle a attiré l’attention avec ses robots quadrupèdes ressemblant à des chiens (notamment le BigDog financé par la DARPA, précurseur du premier robot commercial de la société, Spot). Intéressé par le secteur de la robotique, Google a racheté Boston Dynamics en 2013 contre une valeur approximative de 500 millions de dollars. Quatre ans plus tard, la firme de MountainView, en Californie, a fait le choix de revendre Boston Dynamics à Softbank, une holding japonaise. Il y a un peu plus de deux semaines, Boston Dynamics a changé de propriétaire et se retrouve désormais dans l’écurie du constructeur automobile Hyundai.En juin, l’entreprise a amorcé la commercialisation de son robot quadrupède Spot, qui est capable de monter des escaliers ou de traverser un terrain accidenté. Le robot, qui fait étrangement penser à ceux de la série La guerre des mondes sur Canal+, était accessible depuis 2019 via un programme de leasing qui a permis d’écouler 150 exemplaires. La nouveauté, c’est qu’il est désormais ouvert à la vente aux États-Unis pour la coquette somme de 74 500 dollars.À ce prix-là, les entreprises pourront disposer du kit de développement Spot Explorer, du robot, de deux batteries, du chargeur de la batterie, d’une tablette pour contrôler le robot, d’un boîtier d’alimentation et des packages client Python pour les API Spot. Boston Dynamics vendra également des charges utiles Spot et les clients recevront des mises à jour logicielles « lorsqu’elles seront disponibles ». La société propose la livraison gratuite pour une durée limitée – le site Web indique actuellement que Spot Explorer est expédié en six à huit semaines.C’est la première fois que les entreprises peuvent acheter directement un robot Boston Dynamics. Il s’agit également de la première offre de vente en ligne de l’entreprise. Spot est uniquement en vente aux États-Unis pour un usage commercial et industriel, mais la société espère se développer à l’international cette année. « Nous prévoyons de fabriquer environ un millier de Spots au cours de la prochaine année, mais nous pouvons augmenter le volume en fonction de la demande », a déclaré un porte-parole de Boston Dynamics. « Nous explorons les possibilités de permettre des ventes à l’étranger cette année.» La société prévoyait à l’origine de terminer la construction de 1000 Spots d’ici la mi-2020, mais la pandémie de coronavirus a perturbé ce calendrier.La force de Spot est d’être modulaire. Il se révèle de plus, extrêmement agile, conçu pour aller là où les autres robots ne peuvent s’aventurer, y compris sur des terrains accidentés. Spot peut être utilisé pour inspecter du matériel ou un site puisqu’il est capable de scanner son environnement et de détecter des anomalies. Équipements nucléaires, installations électriques, chantiers, les domaines d’application sont multiples.

Concernant l’utilité de spot, l’entreprise évoque notamment :

  • Une économie d’environ 20 heures de travail par semaine en automatisant la capture de près de 5000 images par semaine sur le projet de construction de 500 000 pieds carrés (46 451 mètres carrés) de l’entreprise de construction québécoise Pomerleau.
  • Une augmentation de l’efficacité et de la sécurité de la collecte de données dans la construction par Hensel Phelps du terminal principal de l’aéroport international de Denver et automatisation de la capture de scans laser et d’images à 360 degrés pour réduire le risque de retards de projet.
  • Une utilisation d’un logiciel de détection d’anomalies basé sur la vision assistée par ordinateur pour réduire les risques humains dans les tâches potentiellement dangereuses pour les installations de production d’énergie d’Aker BP.
  • Une navigation en terrain souterrain de façon autonome avec les outils intégrés d’autonomie, de perception et de communication de la NASA Jet Propulsion Lab Team CoSTAR, une application qui a remporté le plus récent concours DARPA Subterranean Challenge: l’Urban Circuit.

Des robots Spots ont été utilisés pour documenter les progrès de la construction, surveiller les environnements éloignés ou dangereux et fournir une connaissance de la situation dans des environnements tels que les installations de production d’électricité, les sites nucléaires déclassés, les usines, les chantiers de construction et les laboratoires de recherche. Spot a également été utilisé pour explorer des projets pour les industries créatives, comme danser sur scène et se produire dans des parcs à thème. Au Massachusetts, la police s’est servie de Spot pour intervenir sur des situations dangereuses.Un autre robot phare de l’entreprise est son modèle bipède baptisé Atlas. Atlas peut faire du sprint, des exercices de gymnastique, du parkour (ou art du déplacement, est une discipline sportive acrobatique qui consiste à franchir des obstacles urbains ou naturels, par des mouvements rapides et agiles et sans l’aide de matériel), des saltos arrière, ouvrir des portes pour laisser entrer une armée d’autres Atlas, et bien d’autres. Mais la dernière vidéo publiée par la société ajoute une flèche à l’arc de compétences de l’Atlas : des pas de danse.

En fait les vidéos montrent toutes des robots de Boston Dynamics (l’Atlas humanoïde, le Spot en forme de chien et le robot Handle en forme d’oiseau conçu pour les services logistiques) tous réunis dans une routine de danse coordonnée au rythme de Do You Love Me de The Contours.

Ce n’est pas la première fois que Boston Dynamics montre les talents de danseurs de ses robots : la société a présenté une vidéo de son robot Spot qui exécutait des pas de danse en 2018. mais la nouvelle vidéo est d’un tout autre niveau, impliquant l’Atlas qui exécute à la perfection des enchaînements sur la piste de danse : le robot saute, tourne, fait des gestes qui correspondent aux paroles et bien d’autres encore. Les choses deviennent encore plus intéressantes tandis que le nombre de robots participant à la chorégraphie augmente.Source : vidéo de Boston Dynamics

Et vous ?

Que pensez-vous en général des robots produits par Boston Dynamics ?

Que pensez-vous en particulier de cette démonstration par la danse ?
Quelles sont vos impressions sur le résultat final ?

Voir aussi :

Hyundai va acquérir Boston Dynamics pour près de 1 milliard de dollars, alors que le groupe a choisi la robotique comme l’un de ses nouveaux moteurs de croissance

Handle : le nouveau robot de Boston Dynamics qui saisit, déplace et empile des cartons dédié à l’automatisation du travail dans les entrepôts
Boston Dynamics a lancé la commercialisation de son robot Spot pour 74 500 dollars. Extrêmement agile, le robot modulaire est conçu pour aller là où les autres robots ne peuvent s’aventurer

http://www.developpez.com/actu/311505/Boston-Dynamics-montre-les-progres-de-ses-robots-dans-une-video-ou-plusieurs-de-ses-modeles-dansent-un-moyen-ideal-de-cloturer-avec-le-sourire-une-annee-eprouvante/

Sent with Reeder

Envoyé de mon iPhone