Éditorial : gouvernement Legault et Nathalie St-Pierre, un manque d’éducation flagrant en ce qui concerne l’informatique et le hacking

TriggerWarning comme on dit. Ce post est un éditorial. Le Québec encore à la remorque des grandes nations lorsqu’il s’agit de technologie. Je ne peux pas croire en 2021 que nous soyons si peu imaginatif, qu’on ne soit pas capable de comprendre que les WhiteHats (un hacker éthique ou un expert en sécurité informatique qui réalise des tests d’intrusion et d’autres méthodes de test afin d’assurer la sécurité des systèmes d’information d’une organisation. Par définition, les « white hats » avertissent les auteurs lors de la découverte de vulnérabilités) sont là pour servir nos organisations. Je comprend la réaction du HackFest face aux préjugés et aux manque d’éducation de Nathalie Saint-Pierre. Nous manquons tellement d’audace au Québec en ce qui concerne l’usage des logiciels libres et nous manquons tellement de compréhension du phénomène des hackers. Peur des whitehats, peur du logiciel libre, marginalisation des bluehats(hackers d’intérêt général. Leur but ? Encourager l’usage et la contribution au logiciel libre au sein de l’administration)sans compter l’emprise des GAFAM sur nos projets informatiques publiques. Nous avons tellement à apprendre et à nous débarrasser de nos préjugés!
{CAPTION}

Envoyé de mon iPhone